Actualités de l'Ambassade

    11.06.2017

    Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA s’est entretenu avec le Président Emmanuel MACRON, à l’Elysée.

    En marge de la Conférence de haut niveau du G20 dont le thème est «Partenariat G20 - Afrique Investir dans un avenir commun» tenu à Berlin en Allemagne, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, s’est rendu à Paris en France où il a été reçu à l’Élysée par homologue français, Son Excellence Monsieur Emmanuel MACRON. Les échanges entre les deux Chefs d’Etat ont porté sur les relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et la France ainsi que sur les questions sécuritaires, régionales et internationales S’agissant des relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et la France, le Président de la République, qui a félicité le nouveau Président français pour sa brillante élection, s’est réjoui de l’exemplarité des relations entre les deux pays Il a indiqué qu’avec un taux de croissance d’environ 7%, et une bonne gestion macroéconomique, la problématique de la pauvreté est en voie de résolution dans notre pays, malgré les chocs intérieurs et extérieurs subis au cours de ces derniers mois. Le Chef de l’Etat a ajouté qu’un accent particulier sera mis sur les investissements, notamment dans les domaines des infrastructures, des énergies renouvelables, de l’éducation et de l’assainissement, afin de donner un meilleur cadre de vie aux ivoiriens. À cet égard, le Président Alassane OUATTARA a salué l'intérêt du Président Français pour le projet du Métro d’Abidjan. Un ‘’projet social important pour la ville d’Abidjan qui compte cinq (5) millions d’Habitants ’’ et qui aura un impact positif sur l'environnement. Il l’a également remercié pour le soutien que la France a apporté à la candidature de la Côte d'Ivoire, qui siègera au Conseil de sécurité de l’ONU à compter du 1er janvier 2018: ‘’Cela fait un quart de siècle que nous n’avions pas eu la possibilité de siéger au Conseil. C’est une mission importante pour nous’’, a déclaré le Chef de l’Etat S’agissant des questions sécuritaires, régionales et internationales, le Président de la République a félicité le Président Emmanuel Macron pour son récent voyage au nord Mali, réaffirmant ainsi son engagement aux côtés des populations maliennes et africaines dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Pour le Président Ouattara, la Côte d’Ivoire jouera pleinement sa partition dans la lutte contre ce fléau, qui doit être renforcée au niveau international. Pour terminer, il a réaffirmé l’intérêt que porte la Côte d'Ivoire à la question climatique à travers la ratification de l’Accord de Paris sur le climat par notre pays; avant d’encourager la France à garder son leadership dans le monde, afin d’améliorer la situation environnementale de la planète. A cet égard, le Chef de l’Etat a saisi l’occasion pour féliciter son homologue pour ses déclarations et prises de position récentes sur l’Accord de Paris sur le Climat. Quant au Président Français, il s’est dit heureux de recevoir son homologue Ivoirien qui, est le premier Chef d’Etat Africain en visite à l’Elysée, depuis sa prise de fonction : « C’est un signal fort de notre attachement à la Côte d’Ivoire qui est et qui restera un partenaire essentiel pour la France », a notamment soutenu le Président Emmanuel Macron. Le Chef de l’Etat français a affirmé sa volonté d’accompagner notre pays, qui est " un modèle pour tous", dans son processus de modernisation économique. Il a annoncé que la France et la Côte d’Ivoire vont ‘’renforcer dans les prochaines semaines, de manière concrète, leur partenariat militaire et dans le renseignement’’ pour gagner la bataille contre le terrorisme’’.

    03.06.2017

    Le Président de la République S.E.M. Alassane OUATTARA a pris part au 51ème Sommet de la CEDEAO et à la Conférence de l’Autorité du Bassin de la Volta tenu les 03 et 04 juin 2017, à Monrovia au Lib

    Arrivé le 03 juin 2017 Monrovia, le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, le 04 juin à la cérémonie d'ouverture du Sommet et à la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV). Il est à noter que ce 51ème sommet a été marqué par plusieurs actions entre autres :  La présence du Premier Ministre israélien, M. Benyamin NETANHAYU, qui participe pour la première fois à ces assises ;  L’adoption du principe d’adhésion du Maroc à la CEDEAO ;  L’accord du statut d’observateur à la Tunisie ;  La prise en compte de la demande d’association formulée par la Mauritanie ;  La signature du Traité de l’Autoroute Dakar – Abidjan  La signature de la déclaration conjointe CEDEAO ;  L’élection du nouveau Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO : S.E.M. Faure GNASSINGBE, Président de la République du Togo.

    15.11.2016

    Le Chef de l’Etat a pris part à la cérémonie d’ouverture de la COP22 à Marrakech.

    Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a pris part, le mardi 15 novembre 2016, à la cérémonie d’ouverture de la 22è Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP22), à Marrakech. Cette COP22 dont le thème est ‘’l’Atténuation aux effets du changement climatique et l’Innovation en matière d’adaptation’’, a enregistré la présence de plusieurs Souverains, Chefs d’Etat et de Chefs de Gouvernement, ainsi que de nombreux Experts et Responsables d’ONG. Plusieurs interventions ont marqué la cérémonie d’ouverture, notamment celles de Sa Majesté, le Roi MOHAMMED VI, du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban KI MOON et du Président de la République française, SEM François HOLLANDE. Le Roi du Maroc a souhaité la bienvenue à tous les participants avant d’indiquer que la COP22 constitue un ‘’tournant décisif’’ dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris. Après avoir mis en exergue les initiatives prises par le Royaume chérifien en matière de préservation de l’environnement, le Roi MOHAMMED VI a invité les pays développés à respecter leurs engagements pris à la COP21 concernant la mobilisation de 100 milliards de dollars en faveur des pays en développement, à l’orée 2020. Quant au Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban KI MOON, il a affirmé que l’Accord de Paris est l’un des Accords les plus ‘’complexes’’ et les plus ‘’ambitieux’’ qui puissent exister. Il a attiré l’attention sur les dangers de l’inaction qui guettent le monde. Il a également lancé un appel en direction des pays développés afin qu’ils tiennent leurs engagements financiers. Enfin, le Président François HOLLANDE a souligné le caractère ‘’historique’’ et ‘’irréversible’’ de l’Accord de Paris. Il a ajouté que la France donnera, dès le début de 2017, l’exemple pour ce qui est de la mobilisation des ressources promises par les pays développés. Pour le Président français, agir pour le climat, c’est ‘’assurer la sécurité et la stabilité du monde’’. Pour terminer, il a appelé les États à ‘’accélérer’’ la mise en oeuvre de l’Accord de Paris, et à soutenir l’Afrique car selon lui, le monde a une ‘’dette écologique’’ à l’égard du continent africain.